Nous nous retrouvons ici avec un petit test/tuto réalisé par mes soins, pour vous montrer à quel point il est faisable d’installer soit même un SSD dans un iMac nouvelle génération (cuvé 2011) 😀
Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais Apple vend les SSD très cher alors qu’il est tout à fait possible d’en acheter sur internet et le monter, soit même, seulement il faudra être un tout petit peu débrouillard pour s’en sortir.
Pour rappel un SSD est comme un disque dur qui à la particularité de posséder une mémoire Flash, comme les clés USB, et qui a l’avantage d’être très rapide, silencieux et petit avec des débits en lecture/écriture incroyable et une consommation réduite. Il a tout pour plaire, sauf le prix.

Combien ça coute ?

Aïe venons en à ce qui fait le plus mal 😀 les disques SSD ne sont clairement pas à la portée de toutes les bourses actuellement et je pense qu’il faudra encore attendre quelques années avant de constater une nette réduction du prix, lorsque celui-ci se sera démocratisé.

À titre d’exemple pour un Corsair Force Series 3 (Sata 3 donc) un 120 Go coute la bagatelle somme de 160€ ce qui fait cher le Go (1,33€ le Go en gros).

Après il faut savoir ce qu’on veut et pourquoi on le veut. Personnellement pour moi c’est un gain de temps énorme dans ma vie de tous les jours, car j’utilise beaucoup mon mac pour le blog et pour mon travail également et j’ai pu constater une chose très étrange, plus on en a, plus on en veut  (de la vitesse hein :P) 😀

Quand je pense qu’avant il fallait 3 minutes pour lancer un programme, avec un SSD maintenant on est de l’ordre de la milliseconde, c’est vraiment incroyable l’avancé technologique que nous avons parcouru en une 20ène d’années.

Concrètement à quoi va servir le SSD ?

Le SSD va nous servir de disque de démarrage principalement et c’est lui qui va s’occuper de lancer nos applications favorites et le démarrage/extinction de la machine avec une vitesse fulgurante :D. En parallèle, nous garderons le disque dur original de l’iMac pour stocker les données personnelles.

Et on y gagne quoi à la fin ?

Une vitesse de folie 😀 En comparaisons avec un disque classique , le SSD possède des débits bien supérieurs.

Pour exemple voici une capture d’écran réalisé avec un logiciel pour tester les débits des disques durs qui se nomment « DiskSpeedTest » et que vous trouverez à cette adresse.

Western Digital 1 To 7200 Rpm:

Corsair Force Series 3 120 Go:

Comme vous pouvez déjà vous en rendre compte, ça décoiffe n’est-ce pas 😀

Bon, tu m’as donné envie, mais que choisir ?

Alors là c’est une question un peu délicate, car tout dépend du prix que vous voulez mettre et de vos besoins.

Personnellement, je pense qu’un disque avec minimum 120 Go est nécessaire aujourd’hui et si vous possédez un iMac 2011, un connecteur Sata 3 est primordial, ça serait criminel de brider les débits du disque 😀

Personnellement mon choix c’est porté sur plusieurs références en 120 Go avec du Sata 3 et 2 marques sortent nettement du lot :

Pour la marque OCZ nous avons:

– OCZ Agility 3 – 120 Go 525 Mo/s <-> 500 Mo/s

– OCZ Vertex 3 – 120 Go 550 Mo/s <-> 500 Mo/s

Pour la marque Corsair nous avons:

– Corsair Force Series 3 – 120 Go 550 Mo/s <-> 510 Mo/s

– Corsair Force Series GT – 120 Go 555 Mo/s <-> 515 Mo/s

Mon choix c’est porté sur le Corsair Force Series 3 qui possède le meilleur rapport qualités/prix.

Voilà à quoi il ressemble:

 

 

 

 

 

 

Maintenant il faut savoir une chose importante avec le Corsair Force Series, c’est qu’une mise à jour est disponible sur le site de l’auteur estampillé 1.3 et qu’elle sera obligatoire pour faire fonctionner correctement le disque dans le Mac. Le gros problème est que si le disque n’est pas vendu avec la version du firmware à jour, il faudra passer par Windows sur un câble Sata directement relié sur la carte mère pour effectuer l’update via leur utilitaire et ça, c’est vraiment un mauvais point pour eux. Ils semblent cependant travailler sur une solution pour les Mac users.

Je le précise, car j’ai eu le problème avec le mien et en voici les symptômes: Blocage du disque, freeze du système, baisse de débit, impossible à mettre à jour.

Bref une mise à jour obligatoire.

Et c’est tout ce qu’il me faut ?

Non moussaillon, il te faudra encore un câble SSD qu’il te faudra fabriquer et dont j’ai déjà fait le tuto ici : Créer son câble SSD

Et maintenant que j’ai craqué, comment on l’installe ?

Alors là, il va falloir user de ces petites mimines et se munir de quelques petits outils:

– Tournevis TORX

– Ventouse

– Chiffons Anti-Statique

– Trombones (pliés pour faire levier et tirer la dalle LCD)

– Ruban adhésif double Face

– Stylo / Feuilles / Pâte à fixe (facultatif)

Je vous conseille vraiment le matériel, car il faut être structuré et faire les choses lentement mais surement. Mon petit conseil pour le démontage : Prenez une feuille de papier, faite des cercles, noter toutes vos vis et fixé les sur la feuille avec la pâte a fixe, vous serez sûr de ne rien perdre au moins et ça marche très bien 😀

Pour le démontage de l’écran du Mac je vous conseille l’excellent guide du site iFixit qui n’en est pas à son coup d’essai 🙂 Des photos claires, pas à pas, vous montrent la procédure exacte.

Vous pourrez retrouver le guide à cette adresse : Démontage iMac 27″

La chose importante est de vous trouver dans un endroit pas trop poussiéreux, car le Mac à une dalle Led et une vitre, si la poussière se met entre les deux, ça peut vite devenir gênant pour vous.

Allez y doucement et surtout ne vous pressez pas, car si vous coupez un câble, ça peut être le drame :D.

Si vous avez bien suivi la procédure, vous aurez normalement retiré le lecteur optique sans rien casser 😀

 

 

 

 

Et maintenant on le met ou ?

DTC …. oups désolé c’était plus fort que moi 😀 Plus sérieusement on va installer le SSD sous le lecteur optique, car Apple à bien fait les choses et nous à laissé de la place (pour une fois :D)

Mais nous n’allons pas le monter directement et l’installer, c’est juste pour un petit repère. Maintenant il va nous falloir démonter les vis de la carte mère pour pouvoir la sortir de son logement et accéder au port SATA 3 je précise, sous la carte. Mais si, vous savez, celui qui va alimenter notre SSD bien évidement 😀

Vous pourrez suivre le guide suivant pour la carte mère: Démontage carte mère iMac (Step 33)

Personnellement j’ai enlevé les 7 vis de la carte mère avec le connecteur infrarouge sous la pomme et j’ai soulevé délicatement la carte pour passer mes doigts et brancher le connecteur.

Pfiou ça y est c’est emboité

Génial, donc là tu a fait le plus dur. Il te reste à remettre en place la carte mère et les 7 vis en faisant très attention de ne pas coincer un câble et ne pas serrer trop fort les vis, car on est dans de l’alu et ça casse vite 😉

Maintenant nous pouvons enfin placer le SSD avec le ruban adhésif et le connecter. Puis tout remonter délicatement.

Regardez comment faire :

 

 

 

Pour ce qui est de la poussière, je me suis aidé d’un pinceau antistatique et de chiffon antistatique pour retirer le plus possible entre la dalle LED et la vitre. À vous de voir si vous avez de meilleures solutions 🙂

Ça y est c’est bons 😉

Super nous voilà tout excité, on va lancer le système pour la première fois. On allume et … rien … toujours aussi lent 🙁

Wtf ???

Pas d’inquiétude c’est normal, il boot sur le système d’exploitation, n’oubliez pas que le SSD est vierge 😀 Le système démarre donc normalement et normalement vous devez voir votre nouveau bébé apparaître sur le bureau. (Si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas de régler l’option dans les préférences générales du Finder)

Bon maintenant on va voir que tout est reconnu correctement, donc rendez-vous dans le menu Pomme -> A propos de ce Mac -> Plus d’info rubrique matérielle -> ATA Serie et constater qu’il est bien présent et en 6 Gb pour la vitesse de liaison (donc SATA 3)

Problème la TRIM n’est pas activé.

Pas d’inquiétude il suffira d’installer « TRIM Enabler » pour l’activer en moins de 2 minutes 😀 le logiciel est gratuit et ce trouve ici

Cependant il faudra installer la TRIM après le système d’exploitation.

Un petit redémarrage de la machine s’impose avec votre disque de Snow Leopard (ou Lion) et c’est partit pour une installation de l’OS.

Soit vous passez par une sauvegarde TIME Machine, soit vous repartez de zéro et c’est ce que je vous conseille pour éviter tout problème.

C’est bon c’est fini ?

Maintenant on en arrive à la partie la plus intéressante, les tests 😀

Faites un test en démarrant sur le disque normal, puis passer sur le SSD.

Pour ma part voici les temps en secondes des démarrages:

Disque Classique: 18 secondes

Disque SSD: 7 Secondes

Puis ensuite lancer plusieurs applications en même temps et voyez avec quelle rapidité tout s’ouvre 😀

C’est vraiment impressionnant n’est-ce pas 😀

Plus qu’a faire un petit test avec DiskSpeedTest pour finir de vous en convaincre 😀

Et vous voilà avec un monstre de puissance que vous serez fier de montrer, car vous l’aurez fait avec vos petites mimines de bucheron 😀

J’espère que ça vous aura plus et donner envie de tester les SSD, une fois qu’on y à gouté, on ne peu revenir en arrière, croyez moi.

Je pense que c’est LE matériel à changer en priorité lorsqu’on manque cruellement de puissance et que notre matériel se fait vieux, car on sent directement la différence ce qui n’est pas forcement le cas avec la RAM et le processeur (si bien sûr ce n’est pas un Pentium 2 :P)

Edit 09/12/11: Utiliser cette vidéo pour faire un test de votre débit SSD